Peinture VS Résine : Quelle est la différence?

Avant de commencer à détailler les différentes résines possibles, leur technique d’application ou d’utilisation, il semble important de poser des bases sur certaines notions et le vocabulaire. Et dans cette optique de clarification, il revient régulièrement le mélange entre deux termes que sont la résine et la peinture.

Différence historique…

Pas évident à première vue de bien différencier les deux. La peinture est un terme connu de tous et employé usuellement. Elle est utilisée depuis des siècles, avec des technologies qui ont évolué au fil du temps. On parle réellement de résine depuis seulement quelques décennies. La mise au point de nouvelles molécules via l’essor de l’industrie pétrochimique en est la cause. On remarque donc une première différence dans leur date de naissance.

De plus, la résine tire son nom de sa ressemblance avec la résine végétale. Elle présente un aspect bien plus visqueux qu’une peinture. En effet, beaucoup de résine présentent une viscosité plus prononcée qu’une peinture classique. Cepandant, cela a tendance à devenir de plus en plus faux. Il existe aujourd’hui nombre de produits aussi fluides que les peintures. De même, leur surface d’utilisation peut très bien s’avérer similaire puisqu’il est possible d’appliquer des résines murales. Ainsi, cette différence initiale tend à être caduque de nos jours. Les formules chimiques sont également proches puisque l’on rencontre des époxys ou polyuréthanes, que ce soit dans les peintures comme dans les résines. L’offre abondante sur le marché n’aide pas à bien se repérer entre ces deux notions.

Les peintures comme les résines peuvent s’appliquer sur des surfaces verticales ou horizontales

… et différence à l’usage

Finalement, pour essayer de bien dissocier ces ceux choses, il est sans doute préférable de partir du constat que ces deux produits sont très ressemblants mais que l’on préférera employer le mot résine pour des revêtements de sol présentant une épaisseur supérieure ou égale à 3mm. Elle est aussi employé pour des ouvrages spécifiques tels le cuvelage ou l’étanchéité d’ouvrages. Le mot peinture reste privilégié pour les surfaces verticales et des revêtements de sol inférieurs à 3mm d’épaisseur. On retrouve souvent l’expression de peinture de sol de ce dernier cas (simple passage au rouleau d’une ou deux couches de résine). On notera également une certaine noblesse du mot résine, présentant des caractéristiques plus intéressantes dans les résistances mécaniques ou chimiques.

Par conséquent, inutile de se formaliser face à des personnes mélangeant ces deux termes. Ils sont tellement proches et soumis à une telle confusion qu’il est presque normal de commettre la faute. Mais plus vous maintenant! 🙂

Je vous invite à lire l’article dédié aux types de sols. En effet, on y retrouve les peintures faisant partie de la famille des revêtements minces.

https://resineconseilexpertise.fr/differents-types-de-sol/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *