Les familles chimiques des résines

Les résines utilisées pour les revêtements de sol sont produites par l’homme. On parle de résines synthétiques. Elles sont issues des industries chimiques et pétrolières. Il existe plusieurs familles chimiques pour réaliser un revêtement de sol en résine. Chacune d’elles ont leur propriétés, caractéristiques, atouts et défauts. Réalisons un tour d’horizon général sur les familles chimiques des résines le plus souvent retrouvées sur les ouvrages.

La résine époxydique

Souvent nommée résine époxy, cette famille de résine est la plus répandue et la plus connue. En effet, la majorité des sols coulés en résine sont époxydiques. Dès les années 50, cette résine se commercialisa à travers le monde tout en continuant à évoluer. On la retrouve partout: aéronautique, agro-alimentaire, électronique et bien sûr les revêtements de sol.

Fruit de la rencontre entre bisphénol A (DGEBA dans la grande majorité) et d’amines, elle est très appréciée pour de nombreuses raisons. Elle offre une grande adhérence sur de nombreux supports dont le béton. Elle est facile d’utilisation et ne présente quasiment pas de retrait. Mais le grand avantage de la résine époxydique réside en sa résistance mécanique comme chimique. En effet, cette propriété permet de protéger durablement les sols. Elle résiste face aux agressions de roulement, poinçonnement et compression ainsi que des agents chimiques forts. Cependant, elle a l’effet indésirable de jaunir à plus ou moins longue échéance.

Un exemple de revêtement époxy dans un laboratoire pharmaceutique

Enfin elle peut être recouvrable par toutes les autres résines. Son côté universel et son bas coût en font une résine incontournable dans beaucoup de domaines.

La résine polyuréthane

Elle représente la deuxième des grandes familles chimiques des résines employées pour des revêtements de sol. Elle est également connue depuis de nombreuses années, intégrée par la société Bayer avant la seconde guerre mondiale. Faisant interagir des isocyanates avec des alcools, le polyuréthane peut se trouver sous forme monocomposant comme bi-composants.

Les revêtements en résine polyuréthane sont appréciés pour leurs bonnes qualités mécaniques, bien que moins élevées que celles de l’époxy. Cette technologie est plus flexible. Par conséquent, elle marque rapidement sous des sollicitations trop importantes. Toutefois, elle a toute sa place pour des zones décoratives où elle permet d’amortir légèrement les pas. Elle présente également une résistance supérieure à la fissuration. Les vernis de finition sont très souvent en polyuréthane puisqu’il permet un bon rendu et une bonne résistance aux UV.

Les polyuréthanes ciments

Il s’agit de bien différencier les revêtements polyuréthanes des polyuréthanes ciment. En effet, ces derniers n’ont rien à voir et n’ont en commun qu’une partie du nom. Il s’agit ici des premiers sols industriels réalisés, initialement développés par un industriel (ICI) pour son propre compte. Ils sont quasiment entièrement voués à l’industrie.

Les polyuréthanes ciment sont très employés dans les industries agro-alimentaires

Le savant mélange de ciment, de charges minérales et de résine polyuréthane modifiée permet d’obtenir une couche d’une excellente résistance. Cette résine est d’une très grande résistance mécanique à tous types de contraintes. Elle offre aussi un pouvoir de dilatation thermique accru. Par conséquent, cette couche de résine sait absorber naturellement de grandes amplitudes de températures (de 120°C à -30°C généralement). Enfin, le polyuréthane ciment réagit également très bien face aux agressions chimiques dont les acides.

Son application reste délicate puisqu’il polymérise rapidement. Il demande donc de l’expérience et une bonne organisation lors du coulage. Cette solution est plus onéreuse qu’une résine époxydique. Mais elle reste un gage de hautes performances et de pérennité.

Les autres

Pour conclure sur les principales familles chimiques de résines de sol, énumérons celles moins employées. Mais à connaitre tout de même!

Les résines méthacrylates sont des résines à durcissement très rapide. Cette capacité est employée dans des zones à températures basses et négatives comme des chambres froides. Elle dispose d’une bonne résistance chimique et mécanique. Cependant, elle dégage une odeur extrêmement forte pouvant provoquer de réelles gênes.

Les résines polyurées sont peu répandues en revêtements de sol. Elles sont surtout utilisées pour la réalisation de membrane en étanchéité. Les polyurées possèdent une très grande flexibilité et donc un grand pouvoir d’allongement. Elles polymérisent très rapidement. On les retrouve principalement sous deux formes: à chaud (projeter à la machine) et à froid (appliquer au rouleau).

Les résines polyaspartiques sont les petites dernières dans le monde des résines. La résine polyaspartique est une résine polyurée aliphatique, c’est-à-dire modifiée pour garder un séchage très rapide tout en permettant une plus longue durée d’application en pot. Elle oofre aussi une résistance aux UV. Elle peut être mise en œuvre sous des températures froides et reste compatible avec les autres résines.

Les résines polyesters et vynilesters n’ont leur place que dans des ouvrages d’étanchéité. Ils dégagent une forte odeur et sèchent rapidement. Leur caractéristiques sont moins importantes que les performances d’une résine époxy mais sont moins onéreuses. Néanmoins, on les utilise surtout pour leur propriété anti corrosive doublées d’une fibre de verre pour compléter l’étanchéité.

Pour revoir les types de sols existants pouvant être réalisés avec ces résines: https://resineconseilexpertise.fr/differents-types-de-sol/

2 réponses sur “Les familles chimiques des résines”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *