Différents types de revêtements de sols coulés

L’objet de cet article est de présenter le classement des types de revêtements de sols coulés existants. Comme vu dans l’article sur la description de la résine (https://resineconseilexpertise.fr/quest-ce-que-la-resine/), il existe maintes solutions avec la résine de sol. Passons en revue les principales catégories établies.

A l’usage, une hiérarchie simple a été arrêtée. Elle se base sur l’épaisseur du complexe mis au sol. C’est l’épaisseur du sol qui définit les types de revêtements de sols coulés. En effet, trois grandes familles de revêtements sont décrites:

Les revêtements minces

Leur épaisseur est comprise entre 0 et 1mm. Ils sont aussi nommés revêtements filmogènes. On y trouve les imprégnations ou encore les peintures de sol. Il s’agit de l’application de produits liquides au rouleau en une ou plusieurs passes. Les imprégnations peuvent servir à protéger le béton et empêcher la génération de poussières. Les peintures de sol ont le rôle d’imprégnation ainsi que l’apport de l’esthétisme. Elles colorent le sol et enjolivent les zones en question. Notons qu’elles augmentent la résistance du sol, toute proportion gardée. En effet, une peinture de sol se dégrade relativement vite sous l’effet de contrainte moyennes à fortes. Enfin, cette finesse d’épaisseur ne peut pas permettre de reprendre d’éventuelles aspérités et défauts du support.

Vous pouvez également lire l’article sur la peinture de sol vs résine: https://resineconseilexpertise.fr/peinture-vs-resine-quelle-difference/

Illustration d’une peinture de sol

Les revêtements semi-épais

Comme son nom l’indique, nous avons ici à faire à des revêtements un peu plus épais. Leur épaisseur varie entre 1mm et 3mm. C’est ce que l’on retrouve le plus régulièrement lorsqu’il s’agit de sols coulés en résine. Ils peuvent être de plusieurs nature possibles: autolissant, structuré ou encore semi-lisse. Ces termes sont explicités dans un article spécifique (https://resineconseilexpertise.fr/les-aspects-possibles/).

Ils sont employés aussi bien dans l’industrie que dans des locaux plus nobles tels que les lieux tertiaires. Les industriels apprécient ces sols coulés qui permettent de garantir une protection du béton. Ils offrent aussi un bon aspect visuel ainsi qu’une anti-dérapance accrue. Cependant, les laboratoires et salles blanches préconisent ce genre de revêtement. Toutefois, ils préféreront le caractère lisse et facilement nettoyable des autolissants. Enfin, la résine se délocalise également de plus en plus dans des lieux décoratifs. On pense aux musés, halls d’entrée de siège et même dans le salon de particuliers.

Mise en place d’un revêtement semi-épais de type quartz color

Les revêtements épais

Nous arrivons à la troisième et dernière catégorie de revêtements: ceux dont l’épaisseur est supérieure à 3mm. Dans cette famille de sols, il faut savoir qu’ils peuvent être différenciés en deux parts distinctes:

  • ceux dont la nature même est d’être épais. Il s’agit là de revêtements qui doivent être coulés en épaisseur selon les préconisations fabricants pour une efficacité optimale. On pense notamment aux produits polyuréthanes ciment. Ces derniers sont fréquemment rencontrés dans l’agro-alimentaire.
  • ceux dont l’épaisseur est réalisée par l’accumulation de complexes différents. Pour exemple, il peut être installé une sous couche acoustique sous un revêtement autolissant. C’est la succession de couches qui formes un revêtement globalement épais.
Polyuréthane ciment coulé dans une zone de production agro-alimentaire

Cette hiérarchie des revêtements de sols coulés fait référence. Vous pouvez également la consulter sur le site des métiers de la résine.

http://www.sfmr.ffbatiment.fr/technique/produits/les-differents-systemes.html

La connaissance des critères des différents sols est un chapitre important. Ce langage est souvent retrouvé. Vous maitrisez dorénavant ces termes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *