Les dangers sur la santé

U n revêtement résine peut être la solution idéale pour un projet. Mais comme dans beaucoup de secteurs, du bâtiment comme de l’industrie, les applicateurs doivent prêter attention aux produits employés. En effet, les produits utilisés sont chimiques et issus du pétrole. Ils peuvent contenir des substances toxiques et générer des effets néfastes sur l’homme. Des dangers sur la santé existent.

Des résines de plus en plus propres

Une fois le revêtement polymérisé, le matériau est généralement considéré comme inerte. Il ne présente aucun danger. Les risques se trouvent concentrés lors de la phase de coulage. Par conséquent, ce sont donc les applicateurs plutôt que les utilisateurs du sol qui sont véritablement concernés. Toutefois, les produits sont de plus en plus « propres ».

Les industriels capitalisent sur ces problématiques. Ils s’engagent généralement à faire évoluer leur gamme dans le bon sens. Par exemple, les solvants, volatiles par définition, sont régulièrement bannis. Ils laissant la place aux produits bi-composants. Cependant, de nombreux composés chimiques indispensables restent dans la solution. Ces derniers peuvent être source de d’allergie, asthme et autres complications. De plus, comme nous le montre notamment l’amiante, les produits peuvent aussi contenir des agents dont la lisibilité de l’impact sur la santé est méconnue.

Des labels et des réglementations existent. Ils contraignent les fournisseurs à respecter des normes, en particulier sur les COV (Composants Organiques Volatiles). Le marquage CE, l’écolabel européen ou encore l’étiquetage COV sont des premières étapes dans une évolution dans le bon sens. On retrouve donc ces marquages sur les contenants afin d’informer l’applicateur et des dangers sur la santé.

L’étiquetage des COV avec son échelle de A+ à C et l’écolabel

Effets sur la santé

Nous ne listerons pas ici tous les produits susceptibles d’être présents dans les résines ainsi que leurs effets. Néanmoins, nous pouvons mentionner les principaux, ceux que l’on retrouve fréquemment.

La résine époxydique est connu pour être une réaction entre bisphenol A (DGEBA pour être précis) et amines. Le bisphénol A est un composé assez médiatisé. Il a été retiré des objet en contact avec les denrées alimentaires comme les biberons par la législation française. Il est soupçonné d’être un perturbateur endocrinien à son contact direct. Cela implique des répercussions sur la reproduction ou sur le système cardio-vasculaire. Les amines, quant à elles, peuvent être assez volatiles. Elles provoquent des allergies et même de l’asthme lors d’inhalation ou contact physique.

La résine polyuréthane font appel à des isocyanates pouvant aussi être volatils. Ils peuvent être source d’allergies et eczémas mais aussi de cancers à long terme. Les méthacrylates utilisent du peroxyde, très toxique et irritant.

En résumé, les effets immédiats sont surtout physiques avec le déclenchement d’allergies (boutons, asthme, gênes respiratoires, eczémas…). A long terme, les effets peuvent être plus graves et importants (cancers…). C’est pourquoi il est important de se protéger convenablement de ces substances. Un article a été écrit sur ce sujet:

https://resineconseilexpertise.fr/on-se-protege-peau-yeux-et-voies-respiratoires-a-preserver/

Informations des dangers: les pictogrammes

Des pictogrammes ont été élaborés. Ils informent sur les risques des produits. Voici la liste de ceux à même de rencontrer sur les résines:

Danger pour la santé
Empoisonnement à forte dose
Dangereux pour l’environnement
Corrosif (brûlure en cas de contact)
Inflammable

Pour plus d’informations à ce sujet, le site de l’INRS (Institut National de Recherche et de Sécurité) est riche en contenu:

http://www.inrs.fr/risques/classification-etiquetage-produits-chimiques/comprendre-systemes-etiquetage-produits-chimiques.html

Les aspects d’un revêtement en résine

Après avoir étudié les différentes structures de revêtements de sols en résine possibles, voyons les aspects. En effet, sur ces sols peuvent être réalisé une variété de solutions. Celles-ci sont définies en fonction des contraintes des locaux ainsi que sur des critères esthétiques. Passons en revue les effets que l’on peut retrouver sur un revêtement résine.

Lisse

Le revêtement de sol coulé peut être rendu totalement lisse. Pour cela, il est utilisé une résine autolissante, recouverte ou non d’une ou plusieurs couches de vernis. La résine autolissante représente la couche de masse du complexe. Elle est mise en épaisseur. Le résultat est un sol sans porosité et sans aucune aspérité.

Revêtement lisse décoratif dans un hall d’immeuble

Ce type de sol est très prisé dans les locaux pharmaceutiques et laboratoires. La nettoyabilité est un critère prépondérant pour ces entreprises, ce que permet un sol lisse. On retrouve également ces sols dans des locaux nobles: restaurants, halls, musés, particuliers… En effet, cet aspect lisse présente un atout décoratif. Un revêtement résine n’a pas besoin de joints de fractionnement. Une salle peut donc être réalisée d’un seul coulage. Cela donne une impression générale visuelle tout autre qu’un carrelage et ses joints.

Revêtement Semi-lisse

Les revêtements de sol en résine semi-lisses sont aussi régulièrement appelés anti-dérapant. Comme son nom l’indique, le sol n’est pas lisse mais présente une rugosité. C’est cette dernière qui offre une augmentation de l’adhérence au sol.

La réalisation de ce genre de revêtement se fait à l’aide d’une couche de masse en résine qui est saupoudrée à refus d’un matériau. Usuellement, celui-ci est de la silice mais l’on peut employer bien d’autres (acier, corindon…). Concrètement, le sable est saupoudré sur la couche de résine. Elle le boit jusqu’à ce qu’elle soit complètement saturée. Le sable en surface se retrouve ainsi collé et offre son relief au sol. Par la suite, cette couche de masse est recouverte d’une couche de finition qui scelle définitivement le matériau.

Le revêtement semi lisse est très demandé dans l’industrie

On retrouve ce revêtement fréquemment, partout où le besoin s’en fait ressentir. Il a toute sa place dans l’industrie puisqu’il offre une sécurité supplémentaire contre les glissades. On le retrouve ainsi dans les industries mécaniques, logistiques ou même agro-alimentaires. La rugosité est fonction des besoins et calibrée par la granulométrie des matériaux.

Aspect Structuré

Une autre famille d’aspect possible est le structuré. A mi-chemin entre un sol lisse et semi-lisse, il permet d’obtenir un léger aspect anti-dérapant tout en permettant de nettoyer facilement. Il est réalisé par la mise en œuvre d’un vernis de finition comprenant un matériau de petite taille: thixotrope, billes de verre,… Celui-ci est appliqué sur un autolissant en une ou deux couches. On peut également mentionné les paillettes de couleurs qui sont saupoudrées à l’image d’un semi-lisse.

Devant la peur de ne pouvoir nettoyer aisément son sol, le revêtement structuré peut être une bonne solution. La petite taille de la rugosité permet de nettoyer manuellement à l’aide d’une serpillère sans effort. A contrario, un semi-lisse peut demander l’utilisation d’une machine laveuse devant l’incrustation de crasse dans le relief.

Revêtement avec billes de verre facilement nettoyable

Relativement récent, on peut rencontrer ce sol dans les industries propres (pharmaceutique, médical…) ou dans les locaux tertiaires. Ce léger relief peut aussi renforcer le revêtement face aux sollicitations mécaniques.

Degré de brillance

Il s’agit ici d’un critère essentiellement décoratif. En effet, dans les revêtements industriels, la brillance n’est pas une demande spécifique. Cependant, les ouvrages architecturaux sont demandeurs de variations de nuances de coloris et de brillance.

De base, les revêtements coulés en résine sont assez brillants. Toutefois, la mise en place d’un vernis peut rendre le sol entièrement mat. Il existe de nombreux produits matants, offrant un panel large de brillance comprenant l’aspect satiné.

Un vernis mat a été appliqué sur cet autolissant

La brillance est un critère que l’on retrouve dans le monde de la peinture. Pour plus de détails sur la brillance ainsi que sa mesure, vous pouvez commencer par consulter le site suivant: https://fr.wikipedia.org/wiki/Brillant_et_mat

Conclusion

Nous venons de voir un résumé des paramètres sur lesquels il est possible de jouer avec un revêtement résine. Bien sûr, les fabricants sont de bons conseils et connaissent leurs produits si vous avez des questions spécifiques ou des besoins précis.

Pour revoir les différentes complexes de sol coulé possibles : https://resineconseilexpertise.fr/differents-types-de-sol/