Peinture VS Résine : Quelle est la différence?

Avant de commencer à détailler les différentes résines possibles, leur technique d’application ou d’utilisation, il semble important de poser des bases sur certaines notions et le vocabulaire. Et dans cette optique de clarification, il revient régulièrement le mélange entre deux termes que sont la résine et la peinture.

Différence historique…

Pas évident à première vue de bien différencier les deux. La peinture est un terme connu de tous et employé usuellement. Elle est utilisée depuis des siècles, avec des technologies qui ont évolué au fil du temps. On parle réellement de résine depuis seulement quelques décennies. La mise au point de nouvelles molécules via l’essor de l’industrie pétrochimique en est la cause. On remarque donc une première différence dans leur date de naissance.

De plus, la résine tire son nom de sa ressemblance avec la résine végétale. Elle présente un aspect bien plus visqueux qu’une peinture. En effet, beaucoup de résine présentent une viscosité plus prononcée qu’une peinture classique. Cepandant, cela a tendance à devenir de plus en plus faux. Il existe aujourd’hui nombre de produits aussi fluides que les peintures. De même, leur surface d’utilisation peut très bien s’avérer similaire puisqu’il est possible d’appliquer des résines murales. Ainsi, cette différence initiale tend à être caduque de nos jours. Les formules chimiques sont également proches puisque l’on rencontre des époxys ou polyuréthanes, que ce soit dans les peintures comme dans les résines. L’offre abondante sur le marché n’aide pas à bien se repérer entre ces deux notions.

Les peintures comme les résines peuvent s’appliquer sur des surfaces verticales ou horizontales

… et différence à l’usage

Finalement, pour essayer de bien dissocier ces ceux choses, il est sans doute préférable de partir du constat que ces deux produits sont très ressemblants mais que l’on préférera employer le mot résine pour des revêtements de sol présentant une épaisseur supérieure ou égale à 3mm. Elle est aussi employé pour des ouvrages spécifiques tels le cuvelage ou l’étanchéité d’ouvrages. Le mot peinture reste privilégié pour les surfaces verticales et des revêtements de sol inférieurs à 3mm d’épaisseur. On retrouve souvent l’expression de peinture de sol de ce dernier cas (simple passage au rouleau d’une ou deux couches de résine). On notera également une certaine noblesse du mot résine, présentant des caractéristiques plus intéressantes dans les résistances mécaniques ou chimiques.

Par conséquent, inutile de se formaliser face à des personnes mélangeant ces deux termes. Ils sont tellement proches et soumis à une telle confusion qu’il est presque normal de commettre la faute. Mais plus vous maintenant! 🙂

Je vous invite à lire l’article dédié aux types de sols. En effet, on y retrouve les peintures faisant partie de la famille des revêtements minces.

https://resineconseilexpertise.fr/differents-types-de-sol/

Qu’est ce que la résine? Description d’une substance à part

Avant toute chose, donnons ensemble une description de ce matériau avant de l’appliquer. La résine est un terme assez général et utilisé sans parcimonie comme beaucoup d’autres noms.

Description d’une résine naturelle…

Initialement, il s’agit du fluide visqueux sécrété par certains types de végétaux. Ce sont principalement les arbres dits résineux ou conifères (pins, sapins, cyprès). On parle de résine végétale. Cette résine fut la première découverte par l’homme et exploitée. Depuis des millénaires, l’homme a su y trouver un usage. Elle est utilisée de la colle au vernis en passant, entre autre, par le renforcement des coques des navires. Elle reste encore aujourd’hui bien employé.Cependant, la résine dite synthétique ou autres produits chimiques l’ont peu à peu remplacée. La forêt des Landes est un lieu réputé pour son exploitation des pins. On y récolte la précieuse résine de pin (le terme exact est le gemmage).

Pour ne pas trop rentrer dans les détails techniques et pour ceux que ça intéresse, voici un article détaillant ces arbres et leur liquide spécifique:

https://www.futura-sciences.com/planete/dossiers/botanique-tout-savoir-coniferes-774/page/7/

La résine initiale provient des arbres

… à la résine synthétique

La résine qui sera l’objet de notre attention est très récente comparée à la résine des conifères. Celle-ci est entièrement créée par l’homme: elle est par conséquent appelée résine synthétique. Elle est réellement apparue depuis seulement le XXe siècle. C’est l’essor de la machine industrielle mondiale ainsi que le domaine pétrochimique qui la font naître. Le nom de résine fut gardé pour cette nouvelle matière en raison de ses propriétés proches à la résine végétale (viscosité, emplois similaires en tant que colle…). Elle permit notamment la réalisation de nouvelles pièces tels que les cockpits d’avions dès la seconde guerre mondiale. Néanmoins sa véritable expansion fut exponentielle à partir des années 1950.

Il existe aujourd’hui une multitude de produits sur le marché. Tous possèdent leurs propres caractéristiques et répondent à certaines demandes précises. Les molécules de résines sont quasiment partout et nous ne pourrions pas nous en passer (mousses polyuréthanes, vernis, nombreuses pièces comme l’intérieur de boîtes de conserves…).

Les résines sont aujourd’hui toutes issues d’un process industriel chimique

Et la résine de sol?

La résine peut donc servir de nos jours à réaliser des revêtements de sol. On parle de résine de sol mais elles peuvent également servir à des ouvrages spécifiques (étanchéités…). Les industriels équipaient initialement leurs locaux de carrelages dits anti-acides afin de permettre un nettoyage et une rétention plus aisés et d’obtenir des conditions de travail plus sécuritaires. Mais, dès les années 1970-1980, des entreprises chimiques mirent au point des revêtements pour ces industries. Ils n’ont eu de cesse d’évoluer pour obtenir de très bons résultats à l’heure actuelle et de remplacer ce carrelage spécial.

Par conséquent, la résine de sol tient une très grande place dans les entreprises de production, que ce soit agro-alimentaires, mécaniques ou chimiques. Forte de son succès dans le monde industriel, on peut remarquer de plus en plus son incursion dans le secteur tertiaire (bureaux, hôpitaux…) ainsi que chez les particuliers.

Les différentes familles chimiques existantes en font un matériau de choix. Elles peuvent remplir des missions très diverses: résister à de fortes contraintes mécaniques, apporter de la souplesse, donner un caractère esthétique à un local. La résine de sol peut offrir plusieurs textures et coloris différents. Elle est devenue au fur et à mesure une solide alternative à tous les autres revêtements de sol.

Exemple de revêtement de sol industriel réalisé en résine

Retrouvez les différentes structures de revêtements de sol en résine : https://resineconseilexpertise.fr/differents-types-de-sol/

Généralités sur les revêtements en résine de sol

Premier article de ce blog tout neuf consacré à ces revêtements spécifiques que représentent les revêtements en résine de sol synthétique. Il s’agit ici d’effectuer une rapide présentation des thèmes abordés et de l’architecture donnée à cet ensemble d’articles: généralités, applications…

La résine de sol synthétique est véritablement un domaine à elle-seule. Elle possède ses propres technologies, ses méthodes d’application et ses modes d’emplois. Difficile de résumer ce vaste pan de la construction en un article. Alors, pour remédier à cela, une série de plusieurs items est présentée sur ce site.

Dans cette section en particulier, il est question des grandes interrogations générales, des sujets globaux en rapport avec ce matériau. Un autre chapitre se consacre à la manipulation en elle-même des produits et des diverses techniques de pose. Vous le retrouvez sous le nom d’application ici : https://resineconseilexpertise.fr/category/application/

Vous trouverez également des sections destinés à offrir un complément d’informations comme la boutique où un ouvrage de plus de 200 pages est disponible. Fruit de plus de deux ans de travail, ce dernier permet d’entrer encore plus en détail dans ce sujet passionnant. Enfin, je peux également proposer mes services de conseils ou plus encore à tous, comme décrit dans la catégorie services.

Une fois de plus, l’objectif de ce travail n’est pas de s’adresser à des personnes connaissant déjà cette matière. Il s’agit là de toucher le plus grand nombre d’entre vous pour vous dévoiler cette technique un peu particulière et qui prend de plus en plus d’ampleur. Bien sûr, nous entrons dans le cœur de la machine, notamment chimique, dans certains articles, ce qui devrait plaire aux initiés.

Bonne lecture!